Site » Bibliothèque thématique

Avis de l’ANSES relatif à l’identification en tant que substance extrêmement préoccupante (SVHC) du bisphenol A pour son caractère de perturbateur endocrinien (Saisine n° 2016-SA-0124)



Le 09 mai 2016, l’Anses a été saisie par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer pour la réalisation d’une expertise relative à la soumission à l’ECHA d’un dossier d’identification du bisphénol A (BPA) comme « substance extrêmement préoccupante » (SVHC) en raison de ses propriétés de perturbateur endocrinien (PE) pour l’homme. En réponse à la saisine, l’Anses a donc conclut en accord avec les analyses réalisées et présentées dans la section 3 du document, que le BPA peut altérer la fonction reproductrice, le développement de la glande mammaire, les fonctions cognitives et le métabolisme par le biais d’un mécanisme d’action faisant intervenir une perturbation endocrinienne, en particulier une perturbation des œstrogènes et des voies ostrogéniques. En conséquence, l’Anses recommande d’identifier le BPA comme substance SVHC selon l’article 57(f) de REACH.

L’agence recommande également :

- de créer une catégorie de danger pour identifier les substances perturbatrices endocriniennes au sein de la réglementation ;
- qu’un effort de recherche soit entrepris pour documenter la toxicité/innocuité des substituts au BPA ;
- de poursuivre dans ce but les travaux sur les modèles in vitro avec des modèles cellulaires complexes permettant d’investiguer des mécanismes d’actions rattachés à une PE ;
- que le régime dérogatoire accordé aux monomères et intermédiaires de synthèse isolés dans la réglementation REACH soit rediscuté afin de permettre la gestion des risques des polymères ;
- de prendre en compte dans la réglementation et les évaluations de risques sanitaires, les études non standardisées selon une ligne directrice ;
- que les dossiers d’enregistrement satisfassent à l’obligation réglementaire de répertorier l’ensemble des données existantes, y compris celles issues de la littérature scientifique.

Ce document est disponible sur le site internet : Avis de l’Anses relatif à l’identification en tant que substance extrêmement préoccupante (SVHC) du bisphénol A pour son caractère de perturbateur endocrinien, Saisine n° 2016-SA-0124, 19 avril 2017
Fichier(s) joint(s) (0):

Article(s) relatif(s) (0):

Lien(s) externe(s): (0):

A propos-Plan du site-Mentions légales // Nous contacter // Liens utiles-Site LNE //Version imprimable -Version PDF -English version