Site

07-06-06

Des matériaux et emballages actifs, intelligents et sûrs …

Depuis fin novembre 2004, le règlement CE 1935/2004 a introduit une nouveauté qui fait évoluer la notion d’inertie, principe qui fonde la réglementation européenne des matériaux destinés au contact avec les aliments. L’utilisation de matériaux actifs ou intelligents au contact des aliments est désormais possible en Europe.

Mais qu’entend-on par matériaux actifs et intelligents et dans quelles conditions peut-on les utiliser au contact des aliments ?

Les matériaux actifs sont souvent conçus avec des constituants qui vont permettre de prolonger la durée de conservation et maintenir les qualités organoleptiques des aliments. Les matériaux actifs peuvent :
- libérer des substances comme l’éthanol, le gaz carbonique ou des agents de conservation,
- absorber des substances produites par les aliments tel que l’oxygène, l’humidité ou des produits de dégradations.

Les matériaux intelligents sont plutôt destinés à contrôler l’état des denrées alimentaires ou de leur environnement.
Par exemple, des indicateurs, en changeant de couleur, vont traduire une rupture de la chaîne du froid ou signaler une fuite de l’emballage.

Mais quel que soit le matériau actif et/ou intelligent, celui-ci devra pouvoir entrer en contact avec les aliments en respectant les exigences réglementaires qui visent à protéger la santé des consommateurs. Il ne devra pas fournir d’informations erronées qui pourraient tromper  les consommateurs (par exemple en modifiant le produit alimentaire de façon à masquer sa détérioration).
L’étiquetage devra clairement faire apparaître la nature intelligente ou active du matériau ou de l’emballage.

D’ici la fin 2006, un règlement sur les matériaux et emballages actifs et intelligents doit paraître et définir, de façon précise, les exigences applicables. En adaptant le principe d’inertie, la nouvelle réglementation va permettre l’utilisation de nouveaux matériaux et emballages en toute sécurité pour les consommateurs.

A l’avenir, ces nouveaux types de matériau pourraient faciliter le suivi de la conservation des denrées alimentaires et se révéler comme un  instrument de confiance pour les consommateurs.

Liens :
Nouvelles en relation :

« Retour


A propos-Plan du site-Mentions légales // Nous contacter // Liens utiles-Site LNE //Version imprimable -Version PDF -English version